L’OMCS cinéma vous informe que les séances d’art et Essai du vendredi à 18h ne sont pas supprimées, elles reprendront après la saison d’été, seule l’animation liée à ces séances n’est pas maintenue pour le moment. 
 

Sortie le 21 Août : REZA de Motamedi

Synopsis. Reza aime Fati, et ce n’est pas leur divorce qui l’en empêchera… Il attend son retour, déambulant dans Ispahan, où il se plonge tout entier dans l’écriture d’un livre sur les légendes persannes…Quant à Fati, elle revient toujours pour mieux repartir aussitôt le jour levé. Finira-t-elle par rester ? Ou Reza finira-t-il par se libérer de son ensorcellement ?

 Si ce personnage principal nous rappelle d’autres héros de fiction – Woody Allen notamment, il est inattendu dans le cinéma iranien contemporain Loin d’être une simple comédie romantique, la force du récit doit beaucoup à son écriture lyrique : à travers l’histoire inspirée de l’ancienne littérature persane que Reza lit pour nous, le film interroge subtilement des questionnements philosophiques et spirituels communs à tous : la mort, la solitude, l’abandon..

  • Sortie le 21 Août: ROUBAIX, UNE LUMIERE de Arnaud Desplechin

Synopsis : À Roubaix, un soir de Noël, Daoud le chef de la police locale et Louis, fraîchement diplômé, font face au meurtre d’une vieille femme. Les voisines de la victime, deux jeunes femmes, Claude et Marie, sont arrêtées. Elles sont toxicomanes, alcooliques, amantes…

Arnaud Desplechin, pour la première fois se confronte avec le réel. Celui d’un fait divers sordide qui s’est déroulé il y a une dizaine d’années et dont les images n’ont cessé, depuis, de le hanter. Il retrouve sa ville d’origine, Roubaix, et ses illuminations de Noël, sauf que son histoire n’a rien d’un conte.

Le réalisateur livre un face-à-face saisissant entre Roschdy Zem et le duo inattendu formé par Léa Seydoux et Sara Forestier.

Bande Annonce :

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19583893&cfilm=264597.html

 Sortie le 28 Août : VIF-ARGENT de Stéphane Batut

Synopsis Prix Jean Vigo Juste erre dans Paris à la recherche de personnes qu’il est seul à voir. Il recueille leur dernier souvenir avant de les faire passer dans l’autre monde. Un jour, une jeune femme, Agathe, le reconnait. Elle est vivante, lui est un fantôme. Comment pourront-ils s’aimer, saisir cette deuxième chance ?

Audacieux, le film de Stéphane Batut assume sa candeur. Ce qui est beau, c’est de redéployer cette croyance aux fantômes, aux passages entre visible et invisible, entre morts et vivants, dans le Paris d’aujourd’hui autant que dans le cinéma contemporain.

Au final, on en retient la poésie qui s’en dégage et ce sentiment d’envie de se laisser tout simplement porté par le récit. Un plaisir de cinéma pour les passionnés d’histoire d’amour et d’univers particulier.

Bande annonce :

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19583897&cfilm=273668.html