Bonjour à toutes et tous,

Comme promis, nous continuons de vous accompagner le long de ces mois de fermeture du Vox en vous écrivant cette newsletter mensuelle.

Chaque mois nous nous rendons aux séances de prévisionnement organisées par la Région afin de suivre au plus près l’actualité cinématographique.

Voici donc ce que nous vous aurions proposé et par ordre de sortie.
Sortie le 31 Octobre : EN LIBERTE de Pierre Salvadori

Finalement, la critique la plus difficile à écrire est celle d’une comédie vraiment drôle. Rien de plus ennuyeux que les gags décrits par le menu.

Rires en cascades et salves d’applaudissements lors de la projection du film de Pierre Salvadori au Festival de Cannes. Avec une Adèle Haenel filmée comme jamais, sa comédie redonne toute sa place au genre.

Mené tambour battant, servi par des dialogues poétiques qui glissent tout seul et fusent, En liberté ! est grisant comme du champagne et produit encore plus de magie que ce dernier. Car il nous tend un miroir sur ce que nous sommes : des spectateurs toujours assoiffés d’émotion.

Bande Annonce :

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19579969&cfilm=250801.html
Sortie le 7 Novembre
 : SAMOUNI ROAD de Stefano Savona

Le mois de Novembre étant celui du documentaire, en voici un qui nous a été conseillé !

Il fallait l’exposer, l’expliquer, cette histoire, celle de la guerre de Gaza de 2008-2009 : l’opération « Plomb durci » ; Tsahal pilonnant les familles palestiniennes, chassant le Hamas partout, à commencer par là où il n’est pas.

Donc la guerre, et comment elle touche d’abord ceux qui n’y participent pas, ceux qui ne la veulent pas, ceux qui ont cru à ce mirage amer, « la coexistence de deux nations sur une même terre ». A savoir, une famille de paysans, les Samouni, victimes des crimes de guerre de l’armée israélienne.

Bande annonce :

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19580819&cfilm=248639.html

Sortie le 14 Novembre : LES CHATOUILLES de Andrea Bescond et Eric Metayer

est le titre le plus trompeur de ce festival. Il ne sera pas question de guili-guili dans ce premier long métrage, mais d’un sujet grave : les abus sexuels sur enfants. Sauf qu’Andréa Bescond et Eric Métayer, dont le film a vraiment enthousiasmé le public d’Un certain regard, ont choisi de le traiter avec une légèreté singulière, et un décalage psychanalytique bluffant, qui, à lui seul, est le meilleur manifeste de résilience.

Andréa Bescond peut revendiquer le droit à ce parti pris : cette histoire est la sienne. Même si, après son livre et son spectacle, dansé et parlé, Les Chatouilles ou la danse de la colère, dont le film est un prolongement, elle choisit de rendre son propos plus universel.

Bande annonce :

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19578361&cfilm=256702.html

Sortie le 21 Novembre : AGA de Milko Lazarov

Grand prix au festival de Cabourg, Aga est un film très contemplatif, qui décrit le quotidien difficile d’un couple de nomades âgés, vivant seuls, coupés du monde, dans les grandes étendues glacées de la Iakoutie, au nord de la Sibérie, dans l’une des zones réputées les plus froides de la planète.

Grâce à cette chronique familiale émouvante, Aga échappe à ce que l’on pouvait redouter un peu au cours de la première moitié du film, une simple chronique naturaliste, façon “Cinémas du Monde”.

Portée par la 5e symphonie de Malher et par les images superbes de la banquise, de falaises impressionnantes ou d’une gigantesque mine de diamant à ciel ouvert, l’émotion finit par percer !

Sortie le 21 Novembre : YOMEDDINE de A.B Shawky

Avec Yomeddine (qui signifie : « jour du Jugement dernier », le réalisateur dont c’est le 1er film voulait raconter l’histoire du mauvais cheval, l’outsider, le « moins que rien » qui grandit pour comprendre les rouages d’un monde qui refuse de l’accepter.

Un lépreux – certes guéri, mais au visage ravagé et aux mains mutilées – prend la route dans une vieille charrette tirée par un vieil âne, en compagnie d’un petit orphelin nubien. Réussir à faire de cette histoire aux prémices si douloureuses un feel good movie, un film qui réconforte et apaise, est en soi un petit miracle même si le film cède forcément aux sirènes des bons sentiments.

Bande Annonce :

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19580164&cfilm=263986.h