Voile Éveils

 

Eric Lermercier, Mathilde Bourgois, Fabrice Martinez, Quentin Buquet, Emile Goupil, Yvan Jacquemin, Eric Balleydier, Alain Baillet, maire, Gérard Tredez

le nouveau conseil d’administration d’Eveils est composé de:
Emile Goupil: président
Yvan Jacquemin et Quentin Buquet: vices présidents
Dominique Deswarte: trésorier
Eric Balleydier: secrétaire
Eric Le Mercier: secrétaire adjoint
Gelsomina Roux
Mathilde Bourgois
Gérard Tredez
Fabrice Martinez
Vincent Hochard

(©Johann Rauch / Journal d’Abbeville)

L’association de l’EVEILS en charge des activités nautiques sur la station fort-mahonnaise et, jusqu’à il y a quelques semaines encore, aussi à la manœuvre pour les centres de loisirs et l’accueil périscolaire sur la commune a tenu son assemblée générale samedi 3 mars dernier… Et clairement, l’association a connu des jours meilleurs.
 
Depuis plusieurs mois, le spectre de se voir déssaisi de l’organisation des centres de loisirs et de l’accueil périscolaire planait au-dessus de l’association, après pourtant avoir officié avec succès durant une bonne trentaine d’années.
Le couperet est tombé début janvier : l’intercommunalité Ponthieu-Marquenterre, en charge de l’organisation des centres de loisirs et de l’accueil périscolaire – en lieu et place des communes selon le principe du transfert des compétences induit par la loi – a effectivement déssaisi l’association EVEILS de sa prérogative « historique » pour s’en occuper par ses propres services.
 
Là encore, on met en avant une obligation légale et la pression des services de l’État. Rappelons que depuis 2009 toutes les communes on cédé cette compétence au profit de l’intercommunalité, à l’exception de Fort-Mahon Plage qui avait réussi à négocier une « exception » qui plaçait l’EVEILS comme « sous-traitant ». Un principe remis en question par les services de l’État, et donc désormais clos.
 
Le sentiment d’avoir été baladé
 
Dans les rangs de l’EVEILS, la gifle fut d’autant plus cinglante, que selon le président, Eric Balleydier, l’intercommunalité et les services de l’Etat semblent ne pas y avoir mis les formes… Eric Balleydier, au cours de la réunion de bilans, annonçait d’ailleurs souhaiter passer la main au siège de président, expliquant : « je suis fatigué, ces épreuves n’ont pas été de tout repos, et pour tout dire, j’ai le sentiment d’avoir été baladé…« . Ostensiblement las mais aussi déçu, le président gardait espoir pour l’avenir de l’association pour autant qu’elle sache se réinventer. L’occasion d’ailleurs d’évoquer de nouvelles activités pour compenser un trou de l’ordre de 49 000 euros dans l’exercice 2017, et aussi trouver une solution pérenne quant au licenciement ou au reclassement des trois salariés en charge des centres de loisirs et des accueils périscolaires…
 
En effet, en plus de cette fin des centres de loisirs et de l’accueil périscolaire, l’association EVEILS a dû faire face aussi en 2017 à des conditions météorologiques exécrables pour la pratique des activités nautiques.
Arnaud Dambreville, moniteur de voile du club, étayait à ce sujet : « le début de saison 2017 a été excellent, malheureusement on a beau avoir de très bonnes activités à proposer, quand le temps n’y est pas… on n’a plus personne… ». 
 
Se réinventer pour être encore là dans quelques semaines pour investir le nouveau pôle nautique
 
Bref, à la fin des fins les voyants sont au rouge bien que le potentiel soit là. Cela étant, l’heure est à se réinventer solidement tant dans la forme que dans le fond afin d’espérer « être encore en vie » pour intégrer – enfin – les nouveaux locaux du futur pôle nautique de Fort-Mahon Plage.
Une structure actuellement en construction, et qui devrait ouvrir ses portes en juin prochain, un peu plus de six ans après l’incendie qui ravageait totalement les anciens locaux de l’EVEILS. Depuis, l’association poursuit son œuvre dans des structures temporaires et mobiles sur son site d’origine.
 
  Émile Goupil, le nouveau président
 
La réunion de bilans annuels a aussi vu la constitution d’une nouvelle équipe (photo ci-dessus) avec Romain Goupil, un Fort-Mahonnais de 31 ans et membre de l’EVEILS depuis son plus jeune âge, est désormais à la tête de l’association.

(©Johann Rauch / Journal d’Abbeville)

SITE INTERNET DE L’EVEILS

Article du Journal d’Abbeville sur L’Eveils (pdf à télécharger)